La reforestation au Paraguay

La reforestation pour restaurer notre Ecosystème

Un pacte avec la nature, plus une exonération fiscale, sont des motivations pour ceux qui souhaitent investir dans la reforestation au Paraguay.

L’état encourage les propriétaires à la reforestation

Le gouvernement a pris des mesures pour préserver l’équilibre de l’écosystème de la forêt du Paraguay en collaboration avec des organisations environnementales. Au cours des sept dernières années, le reboisement a augmenté de 300%, passant de 40 mille hectares à 120 mille hectares.

Les projets agro-forestiers qui combinent la plantation d’espèces forestières avec des cultures ou de l’élevage, bénéficies de stimulants économiques. Les propriétaires qui sollicitent un plan de reboisement, pourront bénéficier de crédits préférentiels à long terme et d’exonérations sur l’impôt foncier.

Les principales espèces pour le reboisement

On observe principalement deux types de bois provenant de plantations forestières:

  • Bois de conifères: les pins, le pin Paraná, entre autres
  • Bois de latifoliées: l’eucalyptus, l’acacia, le teck
et les espèces indigènes plantées dans des reboisements.

Avec des techniques de productivités adaptées au sol et au climat, la sylviculture apporte un très haut rendement durable et une rentabilité supérieure à l’agriculture.

Investir dans la sylviculture c’est participer à la préservation de la forêt et assurer une rentabilité pour les années à venir.

Le sylvopastoral pour un rendement optimal de la reforestation

Le sylvopastoral la combinaison de l’activité d’éleveur et de la gestion forestière gagnante.

Développement durable pour une estancia

L’objectif du sylvopastoral est le maniement simultané ou consécutif, de développer le potentiel du sol et de la durabilité.

Les arbres produisent le bois, les arbustes fourragers et les légumineuses produisent une alimentation riche et hautement nutritive. Le pâturage naturel ou semé fourni la nourriture de base aux animaux.

Les conditions climatiques favorables du Paraguay, ainsi qu’une sélection des diverses espèces d’arbres et arbustes fourragers, permettent une meilleure productivité du sol, tout en contrôlant l’érosion, et une amélioration des pâturages par la formation de racines et d’humus.

Environnement et profits pour une estancia en Amérique du Sud

Une étude menée par l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, à démontrer que les éleveurs en Amérique du Sud, tirent des gains importants de cette pratique. Une fois mis en place, le système sylvopastoral fait vivre beaucoup plus d’animaux à l’hectare que les pâturages naturels ou améliorés. Le fourrage et les fruits des arbres et arbustes offrent une alimentation bien plus nutritive aux animaux, qui produisent ainsi davantage de lait et de viande. Le système sylvopastoral permet des économies importantes grâce à une haute valeur nutritionnelle de fourrage, supprimant l’achat d’aliments pour bétail dans le commerce. C’est également une réserve de nourriture pour l’hiver ou en période de sécheresse.

Assurance d’une rentabilité pour l’avenir

En plus de l’aspect environnemental, le système sylvopastoral permet une augmentation élevée de la rentabilité sur une surface préparée. La densité moyenne est de 550 arbres plantés par hectare. La durée des cycles d’exploitation est variable en fonction des espèces d’arbres choisis et des régions.

En investissant dans le boisement ciblé, les objectifs de l’économie et de la protection environnementale peuvent être parfaitement combinés, tout en assurant une rentabilité durable à long terme et une valeur ajoutée de la terre. C’est également une action sociale par la création d’emplois permanents dans des régions structurellement faibles et d’améliorer les conditions de vie de la population locale.

La Reforestation, un investissement durable !

Une bonne action pour notre planète et les générations futures.

Contactez-nous